Jeffrey Cagnes.

Après avoir exercé de nombreuses années au sein de la prestigieuse Maison Stohrer, plus ancienne pâtisserie de Paris, Jeffrey prend sa propre voie.

Celle de la liberté, celle de l'expression sans restrictions.

Un pâtissier se doit d'être un technicien hors pair. On ne joue pas du piano si l'on ne connait pas ses gammes. Ses gammes, Jeffrey les a travaillées de nombreuses années, à parfaire sa technique.

Lorsque plus jeune, il quittait en fin de journée le laboratoire en compagnie de ses compagnons de travail, pour y revenir en douce, et retravailler son pochage.

Lorsqu'à force de persévérance, il prenait la tête de Stohrer.

La technique, donc, il l'a connait, il l'apprécie.

Le geste, terme qui lui est si cher lorsqu'il parle avec passion de son quotidien.

Mais l'émotion de l'homme, elle, a toujours été contenue.

Chose qu'il souhaite aujourd'hui exprimer complètement, au travers de créations qui lui ressemblent. Généreuses, sincères, ouvertes sur le monde, libres de toutes contraintes.

Juste l'homme et son amour de la pâtisserie, du geste.

Le geste au service du goût.

La pâtisserie est avant tout une question de partage.

Le pâtissier, au travers de ses créations, s'exprime, se met à nu. Il met sa sensibilité au service du plaisir de chacun de ses clients.

C'est la raison pour laquelle Jeffrey souhaite être au plus prêt de ceux qui passerons le pas de sa boutique.

Discuter avec eux, savoir ce dont il rêvent, découvrir ce qui les émeut.

Cette démarche sera au coeur de sa création quotidienne.

Générosité: de par la gourmandise des pâtisseries, dont certaines seront totalement personnalisables sur place.

Proximité: de part le dialogue quotidien qui va instaurer Jeffrey, afin de définir ses créations main dans la main avec ses clients.

Sensualité: Un geste technique, mais libre de toutes contraintes, spontané, au service du goût.